Mon expérience : deux preuves matérielles indiscutables :

 

Victime d'un accident de la circulation urbaine à Bordeaux en 2010, avec un choc arrière violant sur mon véhicule, voici deux exemples de courriers de mon assureur la MAIF contraint de respecter mes choix dans la nomination de mon propre Expert en automobile indépendant, ainsi que le remboursement intégrale de l'ensemble de mes préjudices, matériels et annexes...

 

Elle a cherché à faire passer son expert habituel par du chantage, en vain malgré plusieurs harcèlements téléphoniques subis par ma compagne et moi même pour leur révéler le lieu où se trouvait mon véhicule, avec même une proposition de règlement des honoraires des deux Experts ! ??? ...

Ne tombez surtout pas dans ce panneau, car l'assureur écartera votre expert pour ne retenir uniquement (que) le sien ... (convention IRSA)

 

Au regard des Lois et règlementations en vigueur, j'ai donc contraint directement le siège de la MAIF à Niort, à respecter mes choix dans la nomination de mon Expert, et de mon réparateur non agréé, avec exécution de ses obligations contractuelles me concernant, étant donné que leurs supers les agents bordelais biens disciplinés ont préférer "voter en touche"...

 

Contrainte d'accepter mes intervenants professionnels, la MAIF m'a réglé non seulement l'intégralité des préjudices matériels et immatériels, mais aussi les frais annexes, comme les honoraires de mon Expert, ainsi que ses conclusions d'expertise (estimation financière de mon préjudice), sur facture et sans plafond d'honoraires !...

 

En conclusion : à vous de choisir et de décider qui interviendra sur votre sinistre !...

 

Conseils :

Ne laissez pas votre assureur faire ces choix à votre place, mieux encore optez pour un recours direct, opposable directement à la compagnie représentant le responsable de vos préjudices et surtout sans passer par votre assureur ...

Parce que c'est une procédure normale et légitime. En plus et ce n'est pas négligeable, elle vous évitera d'avoir un évènement non responsable inscrit illégalement sur votre contrat d'assurance ...

 

PREUVES :