"Le Mot et l'Avis de l'Expert "

 -------------------------------------------------

 

" Victime d’un accident de la circulation automobile, oubliez votre assureur, choisissez votre Expert et votre réparateur, tout deux indépendants de tout lien économique avec les compagnies d'assurances Françaises.

Ne laissez surtout pas votre assureur faire ces choix à votre place.

 

Explications :

L’expert qui vous est imposé par votre assureur relève de sa seule décision, sous des liens économiques illicites, puisque "mandaté" en toute occultation des règlementations légales en vigueur et surtout de votre avis pourtant essentiels et incontournables...

 

Cette situation anormale de dépendance économique vous expose la plupart du temps à des conflits d'intérêts financiers et désaccords majeurs ...

 

Croyez en mon expérience (avec la MAIF), je vous conseille donc vivement de choisir votre Expert en automobile, tout comme j'ai eu l'occasion de le faire en 2010. Si cela devait se représenter, je n'hésiterai pas un instant via un recours direct ...

 

Si vous n'avez ou ne connaissez pas d'Expert en Automobile, alors consultez vous même directement la liste nationale officielle légale dédiée à cet effet, où vous y ferez librement votre choix, selon la région où est immobilisé votre véhicule.

Un Expert indépendant bien évidemment, détaché de tout agrément d'assurance ...

 

C'est essentiel et fondamental en tant que victime. Votre assureur doit respecter vos choix et ne pas vous imposer un expert ou son intervenant habituel, ni un avocat, etc ... via une quelconque subrogation, chantage au règlement direct via leurs réparateurs agréés, avec tentative d'intimidation, par abus de position dominante, etc ...

 

Normalement, de part ses obligations de conseil et d'information, votre assureur devrait vous informer de vos RÉELS Droits, sans subrogation ni se substituer à votre volonté... 

 

Victimes de dommages ou sinistre de la circulation routière :

Oubliez votre assureur et Optez pour un recours direct !

(Art.124-3 du Code des assurances)

 

L'expert "mandaté" unilatéralement par votre assureur n’est en aucun cas prioritaire !... Il ne doit pas être "missionné" par votre assureur sans un mandat écrit par la victime et explicite (article R.326-1 du Code de la Route). Tout simplement parce qu'il lui est interdit d'exercer ou représenter la profession d'assureur, de vendeur ou de réparateur, rappelé par l'incontournable article L.326-6 du Code de la Route...

 

Votre assureur et/ou son "expert habituel" n'ont aucun droit pour se substituer à votre volonté de choisir vos intervenants professionnels, sauf s'ils en ont reçu l'accord explicite écrit de votre part, conformément à l'article R.326-1 du Code de la Route, et l'article 124-3 du Code des assurances , qui le stipulent très clairement :

 

 "L'expert ne peut se substituer au propriétaire du véhicule que s'il en a reçu mandat écrit."

"Le tiers lésé dispose d'un droit d'action directe à l'encontre de l'assureur garantissant la responsabilité civile de la personne responsable."

 

Règlementairement et déontologiquement, lindépendance professionnelle de l'Expert vous offre une expertise juste et impartiale, objective et sur mesure, avec la plus grande probité, pour faire valoir au mieux vos intérêts et préjudices, directement opposables au responsable de vos dommages, dans le plus grand respect de nos obligations professionnelles, et surtout : sans conflit d'intérêt financier...

 

Choisissez aussi votre réparateur, article L.211-5-1 du Code des assurances, un réparateur indépendant lui aussi, non agréé par votre assureur, pour encore une fois éviter tout conflit d'intérêt financier interprofessionnel, et éviter tout shunt de votre possibilité de choisir votre Expert auto, par des alliances illicites ...

Attention à ne pas tomber dans leur chantage éhonté du "sinon pas de règlement direct au réparateur" ... En tant que victime qui choisi son réparateur, celui-ci peut recevoir un règlement direct d'assurance, ou le règlement de son sinistre sous 30 jours maxi après présentation d'un rapport d'expertise (indépendant) envers l'assureur du responsable..., sinon votre réparateur peut aussi généralement attendre votre remboursement pour être réglé par vos soins ...

 

Enfin, si vous voulez maîtriser l'indemnisation intégrale de vos réels préjudices, choisissez la procédure de recours Direct . Celle-ci vous permettra d'opposer l'ensemble de vos préjudices et préjudices annexes, comprenant aussi l'intégralité des honoraires de votre Expert, choisi par vos soins, inscrit sur ladite liste nationale officielle, sans que votre assureur ne vous en dissuade, ni l'assureur représentant la responsabilité civile de l'auteur du sinistre (art.1240 du Code Civil)... sous un prétexte fallacieux d'une convention IRSA somme toute perverse et illusoire ...

 

En Conclusion :

 

Victimes d'un sinistre ou de préjudices de la circulation routière :

 

OUBLIEZ RÉELLEMENT VOTRE ASSUREUR !

 

L'ensemble de vos préjudices sont opposables directement à l'assureur du tiers responsable. Surtout ne pas déclarer votre sinistre à votre assureur ! vous n'avez aucune obligation légale, (sauf uniquement si vous êtes responsable du sinistre), selon les règles du Droit Commun, du Code Civil, de la Loi Badinter, et de l'article L.124-3 du Code des assurances .... qui vous le permettent et les obligent ...

 

Nul professionnel de l'assurance ou de l'expertise ne peut ni ne doit s'y opposer ou vous influencer dans vos choix ...

Voir les nombreux cas d' assureurs condamnés ..."

 

Pour toute autre information, merci de laisser vos question(s) ou remarque(s) via le lien "CONTACT", ou même par téléphone, et je me ferai un plaisir de vous informer, guider et assister, au regard des règlementations et jurisprudences en vigueur ...".

 

Très Cordialement.

 

Philippe AUDRAS.